Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CIFF // DEUXIÈME PROJECTION // SECOND SCREENING

Publié par ALEXANDRE LIEBERT sur 10 Décembre 2012

CIFF // DEUXIÈME PROJECTION // SECOND SCREENING

Cette deuxième projection de notre documentaire - qui s'est déroulée au Bophana Center hier après-midi - a réussi à nous faire oublier tous les points négatifs de la précédente.

Certes la salle de projection du Bophana est petite, et ne peut accueillir qu'une quarantaine de personnes maximum, mais nous avons fait salle comble, et la qualité de la projection fut exemplaire, en partie grâce à une projectionniste très professionnelle - que nous remercions - qui a pris le temps de "tester" notre film pour que le son soit à un niveau toléré par nos tympans.

Cela nous rassure grandement, sachant que notre film sera diffusé dans cette même salle à plusieurs reprises durant notre exposition, du 22 décembre au 5 janvier prochain. Donc malgré une image un poil trop sombre, tout était parfait. Ô joie.

Nous avons eu cette fois le temps de répondre à quelques questions pertinentes à la fin de la projection, et le débat s'est ensuite déplacé et développé à l'extérieur de la salle, dans les locaux du Bophana. Beaucoup nous ont félicité pour cet "objet particulier", plus artistique que documentaire, et les compliments se sont transformés en véritables critiques positives et argumentées.

Notre fatigue accumulée de ces derniers mois s'est transformée en véritable enthousiasme. Ce documentaire semble fonctionner comme nous le souhaitions, et c'est le sourire jusqu'aux oreille que nous attendons impatiemment la prochaine projection qui aura lieu au CJCC, au nord de Phnom Penh, le mercredi 12 décembre prochain.

Merci à tous d'être venus. Merci pour vos jolis mots et vos belles pensées. Un merci tout particulier à Eric Ellul pour son regard d'une intelligence rare et ses critiques extrêmement constructives (et la conversation avec lui n'est pas terminée) qui nous aideront à finaliser ce documentaire, et à Anna Tuyen Tran qui nous a offert une petite larme, et qui fut la première des 126 Kissbankers à voir notre film !

CIFF // DEUXIÈME PROJECTION // SECOND SCREENINGCIFF // DEUXIÈME PROJECTION // SECOND SCREENING
CIFF // DEUXIÈME PROJECTION // SECOND SCREENINGCIFF // DEUXIÈME PROJECTION // SECOND SCREENING

ENGLISH VERSION

This second projection of our documentary - which took place in Bophana Center yesterday afternoon - managed to make us forget all the negative points of the previous one.

Certainly the projection room of Bophana is small, and cannot welcome more than forty persons, but it was full, and the quality of the projection was exemplary, partially thanks to the projectionist very professional - that we thank - which took time "to test" our movie so that the sound was tolerated by our eardrums.

It reassures us largely, knowing that our movie will be screened in the same room repeatedly during our exhibition, from December 22nd till January 5th. In spite of an image a little bit too dark, everything was perfect. O joy.

We had the time to answer some relevant questions at the end of the projection, and then the debate moved outside of the room. Many congratulated us for this "particular object", more artistic than documentary, and the compliments were transformed into real positive and argued criticisms.

Our fatigue accumulated by these last months was transformed into real enthusiasm. This documentary seems to work as we wished it, and it is the smile to the ears that we wait impatiently for the next projection which will take place in the CJCC, in the North of Phnom Penh, next Wednesday, December 12th.

Thanks to all to have come. Thank you for your attractive words and your beautiful thoughts. One special thank you to Eric Ellul for his rare intelligence and its extremely constructive criticisms (and the conversation with him is not ended) which will help us to finalize this documentary, and to Anna Tuyen Tran who offered us a small tear, and who was the first one of the 126 Kissbankers to see our movie!

Commenter cet article