Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CIFF // DERNIÈRE PROJECTION // LAST SCREENING

Publié par ALEXANDRE LIEBERT sur 13 Décembre 2012

CIFF // DERNIÈRE PROJECTION // LAST SCREENING

Le Cambodia International Film Festival est maintenant terminé. Dernière journée de projections, puis cérémonie de clôture au Platinum Cinéplex de Phnom Penh, où nous a été projeté après un court discours le dernier film de Tim Burton FRANKENWEENIE, suivi d'un sushi/cocktail en guise d'adieu.

Mais juste avant cette cérémonie a eu lieu la troisième et dernière projection du film SCARS OF CAMBODIA, au CJCC (Cambodia-Japan Cooperation Center). Une salle immense, certes loin du centre névralgique de la capitale, mais où le public était nombreux, principalement cambodgien, et très intéressé par notre objet filmique. Les questions qui ont suivi la projection furent très pertinentes et nous ont permis d'expliquer clairement notre démarche, comment nous avons eu l'idée et l'envie de réaliser ce film, et pourquoi deux petits Français se sont retrouvés à mettre en oeuvre un projet sur un sujet qui n'est pas de leur histoire, de leur passé.

CIFF // DERNIÈRE PROJECTION // LAST SCREENINGCIFF // DERNIÈRE PROJECTION // LAST SCREENING
CIFF // DERNIÈRE PROJECTION // LAST SCREENINGCIFF // DERNIÈRE PROJECTION // LAST SCREENING

Étaient présents à la projection deux de nos Kissbankers qui ont fait l'aller-retour Paris-Phnom Penh spécialement pour l'occasion (oui môssieur), mais aussi une journaliste du magazine THE ADVISOR - un hebdomadaire culturel et anglophone de Phnom Penh, destiné principalement à la communauté d'expats. Nous avons donc profité du patio ensoleillé du CJCC pour répondre à une multitude de nouvelles questions, en vue d'un article sur notre exposition au BOPHANA CENTER qui paraîtra dans leur numéro spécial week-end.

Merci à Marissa pour ses excellentes questions qui ont pu une nouvelle fois nous faire prendre un certain recul sur notre travail.

CIFF // DERNIÈRE PROJECTION // LAST SCREENING

Voilà. CIFF terminé. Nous sommes très heureux d'avoir vécu cette expérience, très heureux de tous les retours enthousiastes et critiques positives, et cela nous offre un regain d'énergie pour continuer à travailler. Encore un immense merci à Cédric Eloy et Sophea Kim pour leur confiance, leur soutien et leur accueil. Merci à tous ceux qui étaient présents à nos projections d'être venus, d'être restés, et d'avoir apprécié.

Ce festival était exceptionnel, et a connu pour sa troisième édition un accueil beaucoup plus large de la part des Cambodgiens que pour les années précédentes. Ce festival leur donne une ouverture sur un cinéma international, leur donne un accès gratuit à des productions qui leur sont logiquement inaccessibles (car non distribuées dans leurs cinémas qui ne projettent que les plus grosses productions américaines), et leur donne une envie de créer toute nouvelle. Bref. Ce CIFF était très professionnel, nous a permis de rencontrer moult gens intéressants.

Prochaine étape : l'exposition photo au BOPHANA CENTER, que nous sommes déjà en train de préparer (scénographie, communication, miam miam du vernissage etc), et où sera à nouveau projeté, à trois reprises, notre documentaire, qui sera probablement déjà amélioré (merci d'avance à la patience et au besoin de sommeil inexistant de notre sound designer Nicolas Bredin).

Nous vous donnons donc rendez-vous dès le 22 décembre pour le vernissage de notre exposition, qui se déroulera jusqu'au 5 janvier 2013. En attendant, nous avons prévu de retourner à Kampot pour montrer notre film à Tut et à sa femme (nous appréhendons d'autant plus cette projection on ne peut plus privée) et pour tourner et enregistrer quelques images et sons en vue du webdocumentaire.

ENGLISH VERSION

Cambodia International Film Festival is now ended. Last day of projections, then the closing ceremony in Platinum Cinéplex of Phnom Penh, where was screened to us after a short speech the last Tim Burton's movie FRANKENWEENIE, followed by a sushi/cocktail as a goodbye.

But just before this ceremony took place the third and last projection of the movie SCARS OF CAMBODIA, in the CJCC ( Cambodia-Japan Cooperation Center). An immense room, certainly far from the capital center, but many people came, mainly Cambodian, and very interested in our cinematic object. The questions which followed the projection were very relevant and allowed us to explain clearly our initiative, how we had the idea and the envy to realize this movie, and why two small French artists decided to work on a project with a subject which is not of their history, of their past.

Were present for the screening two of our Kissbankers which made the round trip Paris-Phnum Penh Penh specially for the occasion (yes mister), but also a journalist of the magazine THE ADVISOR - a cultural and English-speaking weekly of Phnom Penh, for the community of expats. We thus took advantage of the sunny patio of the CJCC to answer a multitude of new questions, for an article on our exhibition in the BOPHANA CENTER which will appear in their special weekend number.

Thanks to Marissa for her excellent questions which were again able to make us take certain distance from our work.

Here it is. Ended CIFF. We are very happy to have lived this experience, very happy of all the enthusiastic and critical positive returns, and it offers us a renewed energy to continue to work. Again, an immense thanks to Cedric Eloy and Sophea Kim for their trust, their support and their welcome. Thanks to all those who were present for our screenings to have come, have stayed, and have appreciated.

This festival was exceptional, and knew for its third edition a much wider welcome on from the Cambodians than for the previous years. This festival gives them an opening onto an international cinema, gives them a free access to productions which are logically inaccessible to them (because undistributed in their cinemas which screen only the biggest american productions), and gives to them a new desire to create. In brief, this CIFF was very professional, allowed us to meet many interesting people.

Next stage: the photo exhibition at the BOPHANA CENTER, which we already are organizing (scenography, communication, yummy for opening etc.), and where will again be screened, three times, our documentary, which will be probably already improved (thanks in advance to the patience and the no-need of sleep of our sound designer Nicolas Bredin).

We thus make an appointment with you the December 22nd for the opening of our exhibition, which will take place until January 5th, 2013. In the meantime, we planned to return to Kampot to show our movie to Tut and to his wife (we are a little bit afraid of this special and so private screening) and to shoot and record some images and sounds for our next webdocumentary.

Commenter cet article