Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUT

Publié par EMILIE ARFEUIL sur 26 Septembre 2012

RETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUT

Nous arrivons à Kampot sous la pluie torrentielle de la mousson. Celle de ma première rencontre avec Tut. Pédalant sous nos capes de pluie, nous empruntons le pont crevassé puis le chemin de terre rouge qui mène aux maisons sur pilotis, le cœur battant de ces retrouvailles tant attendues depuis Janvier dernier.

We arrive at Kampot in the torrential rain of the monsoon. That of my first encounter with Tut. With our bikes under our rainy capes, we ride through the cracked bridge then the red clay road which leads at the pilotis houses, the heart beating of this reunion so waited since last January.

RETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUTRETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUTRETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUT

Les chiens jaunes nous accueillent, les sourires des voisins nous reconnaissent. Tut est sur sa terrasse, toujours aussi beau, et nos regards s’illuminent. Le sourire ne nous quitte pas, nous sommes tellement heureux de nous retrouver, avec un naturel déconcertant, comme si nous étions partis trop longtemps en voyage, comme deux exilés de retour à la maison. Nos portraits et la petite maquette de la Tour Eiffel sont toujours posés sur le buffet avec les photos de sa famille.

The yellow dogs welcome us, the smiles of the neighbors recognize us. Tut is on his terrace, still so beautiful, and our glances are illuminated. The smile does not leave us, we are so happy to see each other again, with a natural evidence, as if we had been on a too long journey, as two exiles back home. Our portraits and the small model of the Eiffel Tower are always put on the buffet with the photos of his family.

RETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUTRETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUTRETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUT

Les yeux de Tut sont de plus en plus clairs, la cataracte gagne du terrain. Gna a coupé ses cheveux à la garçonne et souffre de plus en plus de son diabète. Pauline est en vacances chez sa grand-mère, nous ne la verrons pas cette fois-ci. La vie continue ici et semble avoir changé si vite en quelques mois. La terre sèche a fait place aux hautes rizières d’un vert qu’on ne retrouve qu’en pays khmer.

The eyes of Tut became clearer and clearer, the cataract gets bigger. Gna cut her hair as a boy and suffers more and more her diabetes. Pauline is on holidays at her grandmother, we shall not see her this time. The life continues here and seems to have changed so fast in a few months. The dry ground has been replaced by high rice fields of a green which we find only in Khmer country.

RETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUTRETROUVAILLES AVEC TUT // REUNION WITH TUT

On baragouine quelques nouveaux mots en khmer, il déclame fièrement quelques mots anglais appris entre temps. Nous lui parlons de vous, de la collecte et de la future moto, de l’émotion que son histoire a suscitée par delà les frontières, du pourquoi de notre retour. Cette longue préparation entre les deux tournages prend enfin sens. Nous somme plus que prêts et nous sommes maintenant là où nous devons être. Le tournage peut enfin commencer.

We gabble some new words in Khmer, he declaims proudly some English words learnt meanwhile. We speak to him about you, about the crowdfunding and about the future motobike, about the emotion which its history aroused across the borders, of the why of our return. This long preparation between both shootings makes finally sense. We are more than ready and we are now where we have to be. The shooting can finally begin.

Commenter cet article

deepak 27/09/2012 23:56

hari om§

nut 26/09/2012 18:30

c'est vraiment bien tout cela, vous vous inscrivez dans l'Histoire avec sa grande Hache comme disait Georges Perec ! Vous créez des liens en en dénouant d'autres. Grâce à vous, Tut va "porter au monde, avec le signe imprimé dans sa chair, la sinistre nouvelle de ce que l'homme, à [ S21] , a pu faire d'un autre homme" , pour citer aussi Primo Levi. Nous sommes fiers de votre travail car il porte un message humain qui se diffuse sur les réseaux au nom de la mémoire. NUT

stephanh 26/09/2012 13:23

le film a déjà commencé, comme vous dites.