Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JOURNAL D'UNE COLLECTE // CHAPITRE 03

Publié par ALEXANDRE LIEBERT sur 20 Octobre 2012

JOURNAL D'UNE COLLECTE // CHAPITRE 03

8000 tout rond. Collecte réussie. À force de croiser les doigts le compteur a enfin changé de couleur. Et tant mieux, car travailler les doigts croisés n'est pas chose aisée.

102 kissbankers à nos côtés, 102 épaules sur lesquelles s'appuyer, 102 grands sourires qui nous ont offert de leur confiance et de leur énergie pour que notre projet voit le jour. Et le jour il verra.

102 chaleureux remerciements nous vous envoyons. Nous ne savons vous remercier autrement qu'en continuant de travailler comme nous le faisons déjà. Sans relâche et avec passion. Notre emploi du temps ne change pas. Seule notre angoisse se déplume.

JOURNAL D'UNE COLLECTE // CHAPITRE 03

Collecte réussie, certes, mais pas terminée. Il reste 11 jours. 11 jours pendant lesquels nous continuerons de rassembler autant de soutiens que possible.

Car comme déjà dit dans notre précédent article : lorsque nous avons dû définir le budget à réunir sur KKBB, on nous a conseillé de calculer le minimum nécessaire sans lequel rien n’était possible.

Cependant, lorsque la réalité reprend le dessus, nous réalisons que bien des frais n’ont pas été inclus dans les 8000€ :

- transport des tirages d’exposition vers la France (environ 200€).

- contrecollages des tirages d’exposition à faire en France (600€ minimum)

- achat de disques durs pour le stockage de la vidéo, du son et des photographies (environ 200€)

- défraiement de l’équipe son (sound designer, compositeur, musiciens), et bien d‘autres à venir...

Certains de ces frais resteront sans doute à notre charge, comme ceux de notre premier voyage de repérage/tournage en Janvier dernier, mais ce dans la limite de nos économies personnelles. Voilà pourquoi nous ne soufflons pas encore et ne soufflerons que dans 11 jours.

JOURNAL D'UNE COLLECTE // CHAPITRE 03

Adrien Aumont, co-fondateur de KKBB, nous avait donné le défi de ne jamais redescendre en dessous de cette fameuse droite verte. Défi remporté, à force de sauts de puces et pas de géants - et encore un immense merci à toutes ces puces et ces géants.

Oublions donc cette angoissante droite verte et voyons au-delà. Car ce n'est pas la simple existence de cette collecte qui a motivé les gens à nous soutenir. C'est avant tout notre projet, et ce avant même le départ de cette collecte. Et toute l'énergie générée et l'intérêt suscité par ce dernier grandiront - nous l'espérons - longtemps après la fin.

Cet enthousiasme est un atout, fructifions-le. Nous continuons sur la même lancée. Que ceux qui voulaient nous soutenir ne soient pas frustrés et nous soutiennent malgré tout, car nous en avons besoin. Que ceux qui nous soutiennent déjà continuent de parler de notre projet autour d'eux.

Commenter cet article